La mobilité est un facteur de succès important pour de nombreuses entreprises commerciales. Pour beaucoup, l’abandon complet du transport privé est irréaliste. Toutefois, il est tout à fait possible que la mobilité non fossile devienne également une évidence dans l’industrie.


Les transports privés motorisés consomment des ressources fossiles et émettent des gaz à effet de serre, des polluants et du bruit. Nous préconisons un système de transport durable qui évite le trafic inutile, assure le passage à des moyens de transport plus efficaces comme le vélo et la marche à pied, et encourage les transports publics.


La transparence des coûts, les incitations à réduire les coûts et les nouveaux modèles de travail sont essentiels si nous voulons réduire durablement le besoin de mobilité. Grâce aux solutions de bureau à domicile et à l’utilisation accrue des moyens de communication modernes, nous pouvons d’ores et déjà apporter une contribution importante à la réduction du trafic pendulaire.


Les systèmes intelligents de gestion du trafic empêchent le développement des infrastructures routières et ferroviaires de s’adapter aux charges de pointe. Cela contribuera à réduire durablement les investissements, le mitage du territoire et la pollution de l’environnement.


La tarification de la mobilité présente également un potentiel considérable. Nous voulons qu’elle soit mise en œuvre sans incidence fiscale, c’est-à-dire sans charge supplémentaire pour la population et l’industrie dans son ensemble.

« Nous considérons la transformation rapide et profonde de la société comme une opportunité dans laquelle nous voulons jouer un rôle actif. »


Sandra Gurtner-Oesch

Sandra Gurtner-Oesch, candidate au conseil national, Liste Vert'Libéraux PME Berne