Sébastien Flury

Entrepreneur im Digital Bereich, Marketing Spezialist, Startup Blogger

Wir haben Technologien, um das Klimawandel zu kämpfen. Wir mussen jetzt in denen massiv investieren!

+41 78 822 96 47

contact@sebastienflury.ch

Privé: Enfant du Jura Bernois, je suis une personne passionnée par tout ce que j’entreprends. Domicilié à Corgémont, j’ai la chance de parler plusieurs langues (français, allemand et anglais) et de connaître des gens des 4 coins de la Suisse et d’avoir une bonne compréhension des différentes cultures et mentalités qui font la Suisse. Je suis passionné par l’innovation et par le monde des startups. Le sport est une de mes autres passions, et en particulier le hockey sur glace. Dynamique et engagé, j’ai passé plus de 13 ans au comité du HC Corgémont, dont 10 en tant que président. Depuis 2018, je suis redevenu „simple joueur“! Père d’une petite tribu composée de 2 jeunes garçons et d’une petite fille, j’ai la chance d’avoir à mes côtés une „WonderWoman“, qui est également passionnée par son travail d’enseignante.

Professionnel: Après des études en management au sein des universités de Lausanne et  de Karlsruhe, j’ai débuté ma carrière dans le monde bancaire. Rapidement, j’ai compris que mon enthousiasme pour faire avancer les choses serait plus profitable dans une structure plus petite. Je me suis donc tourné vers le domaine des startups, oeuvrant pendant plus de 4 ans pour le développement économique de l’Arc Jurassien par l’innovation. Doté de la fibre entrepreneuriale, j’ai ensuite lancé mon blog sur les startups (startupolic), puis ma propre startup dans le domaine de la musique (avec notamment, Bastian Baker comme client). J’ai ensuite transformé mon entreprise (Coteries) en agence digitale tout en lançant le premier accélérateur de startups Fintech (technologies financières) de Suisse, à Genève (Fusion). Passionné par le marketing digital, je conseille plusieurs entreprises dans leur stratégie digitale.

Politique: A 38 ans, je suis totalement néophyte en politique. Observateur de longue date la marche du monde et des questions de société, je me suis rendu compte que si je voulais contribuer de manière active au changement, il me faut m’impliquer. Pourquoi viser le Conseil National en tant que néophyte? Tout simplement parce je suis persuadé que c’est là que je pourrais avoir le plus d’impact. J’ai envie de mettre mon dynamisme au service de la société. Le déclencheur ultime pour me lancer a été ma stupéfaction de voir nos politiciens couler une loi pour tenter d’enrayer le réchauffement climatique en décembre 2018. A mon avis, il n’est pas trop tard pour prendre des mesures radicales à même de contrer le changement climatique. Mais nous devons changer notre mode de vie… et maintenant!